dujeuauje

Crèche Multi Accueil

Famille AYLF, Un projet associative 2019-2023

Les associations à but non lucratives qui composent la Famille Yves Le Febvre (Famille AYLF ) s’appuient sur un héritage et une expertise de près de 85 années dans le champ de la protection de l’enfance, du suivi des auteurs d’infractions, de l’aide aux victimes et plus récemment dans celui de la petite enfance. La relation entre bénévoles et salariés y est source d’enrichissement mutuel et contribue à la cohésion de la Famille AYLF.

Les missions confiées par les Pouvoirs Publics dans un contexte d’évolutions législatives, impliquent un engagement individuel et collectif. La loi du 14 mars 2016, qui met l’accent sur la prise en charge personnalisée et continue de nos publics singuliers dans le respect de l’histoire de chacun, est le dernier exemple d’une nécessaire adaptabilité.

La Famille AYLF affirme sa fidélité à l’esprit d’innovation de son fondateur: c’est ainsi qu’elle reste précurseur dans ses actions et ouverte à l’évolution de la société pour accomplir ses missions à l’écoute des publics concernés, dans un environnement en perpétuelle évolution.

Portée par des valeurs humanistes et solidaires et un investissement de tous ses acteurs, elle veille à l’amélioration de la qualité des actions menées auprès de personnes souvent fragilisées au plan social.

L’organisation, de par les nouveaux attendus des politiques sociales, est vouée à intégrer des critères de compétences et des missions en évolution : inclusion sociale, émergence de la référence de parcours, territorialisation des actions par effet des schémas directeurs, ou encore travail en transversalité et dans l’articulation de différents champs.

L’interrogation des savoir-faire s’impose pour répondre aux changements. La formation est mise en adéquation avec les besoins repérés.

Mettre en place des stratégies digitales : dans une société où l’ordinateur est omniprésent, la maîtrise du numérique constitue un enjeu incontournable pour ne pas accentuer les inégalités sociales et la vulnérabilité de nos publics. Communiquer, mobiliser en interne comme en externe, investir une présence éducative et préventive sur internet, gérer la protection des données. Dans l’intérêt de tous, la Famille AYLF s’investit dans cette transition.

Penser notre responsabilité sociale et environnementale : les activités et les actes éducatifs intègrent de bonnes pratiques servant l’intérêt général et traduites dans une charte éthique.

Démultiplier notre impact par des alliances entre pairs du champ de l’Economie Sociale et Solidaire : face aux enjeux de marchéisation du travail social, nous ne pouvons agir seul. Chacun est voué à la nécessité de tisser des liens avec son écosystème tant dans le partenariat, le travail en réseau, le conventionnement que dans des coopérations qui offrent une opportunité pour de nouvelles actions. Faisons le pari de la coopération et de la complémentarité !

Depuis 1935, La Famille AYLF porte des missions d’accompagnement, si celles-ci peuvent être réparatrices, elles sont aussi transformatrices.

L’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur de ce qu’il donne

Victor Hugo

NOTRE ENGAGEMENT

Qu’il soit question de valoriser les compétences parentales, d’encourager les jeunes enfants dans la perspective de développer une confiance en soi, de coconstruire des projets, les valeurs qui nous unissent, motivent l’attachement à notre cause. Elles jouent le rôle de boussole stratégique dans la poursuite d’un meilleur service et sont le gage de notre capacité à faire face à de nouveaux défis.

Qu’il s’agisse des bénévoles, des salariés, adhérents ou contributeurs, l’engagement commun se décline comme suit : 

Travailler sur le réel au travers des mots, des actes déposés, et penser l’accompagnement dans l’efficience des moyens alloués est essentiel. C’est d’abord dans ces conditions que les associations répondent aux commandes institutionnelles.

Mesurer notre impact social, procéder aux évaluations des activités ou services sont autant d’occasions de questionner le sens, l’orientation et la mise en œuvre de nos missions : la reconnaissance d’utilité sociale confirmera sa légitimité.

Soutenir une démarche de professionnalisation visant l’appropriation d’un haut niveau de connaissance des publics, des modalités et cadres d’interventions en continuant à développer des habiletés techniques. 

Nos principes d’action

  1. L’exigence de qualité
    L’association veille à maintenir la qualité de ses prestations par l’actualisation de ses compétences et l’évolution de ses pratiques. Elle s’attache à évaluer périodiquement ses méthodes et ses résultats pour mieux réguler les actions mises en œuvre.
  2. L’appui sur la diversité
    La diversité de l’ensemble de ses acteurs – bénévoles, professionnels, partenaires et usagers – est un atout essentiel pour l’association. Elle favorise l’échange, entretient le sens de la responsabilité collective et renforce les capacités d’ouverture, d’indépendance et de progrès.
  3. La famille AYLF, une Entreprise Sociale Associative
    Forte de l’engagement de ses membres, l’association affirme résolument sa finalité sociale    non lucrative. Pour remplir sa mission et garantir sa pérennité, elle se donne les moyens de faire face aux diverses évolutions politiques, économiques, gestionnaires, managériales et concurrentielles qui s’imposent.

Notre Crèche en quelques chiffres…

Être là, aux côtés des parents.

Une analyse de divers éléments sociologiques révèle par ailleurs localement ; une augmentation importante du nombre d’habitants ; par effet croisé sur l’activité professionnelle des femmes ; un quartier sans lieu ressource ni service public de proximité.

Le développement en cours sur le quartier Paul CLAUDEL d’immeuble en ilots (près de 1000 logements depuis 2000), a en outre attiré de nouveaux habitants (de nos observations, le plus souvent des couples avec enfant), n’ayant pas forcément de la famille habitant le secteur et qui sollicitent des modes de garde diversifiés, notamment de l’accueil collectif à temps plein ou partiel en horaires atypiques.

Et concrètement, comment on y répond?

Notre évolution : Au regard de l’évaluation, il est proposé à la CAF de la Somme ainsi qu’à la PMI d’envisager un développement quantitatif et qualitatif de l’offre d’accueil collectif et individuel sur ce secteur.

En convention Ville d’AMIENS de 30 places et 10 berceaux entreprises-collectivités et comité d’entreprise ainsi que la création d’une micro crèche de 10 places.

Seulement 18% des touts petits sont accueillis en crèche, un parcours du combattant souvent stressant !
Magazine PARENT, 18 avril 2018

Quelques chiffres : Statistiques INSEE AMIENS

 2016%2011%
Ensemble110 704100110 029100
Agriculteurs exploitants700,1440,0
Artisans, commerçants, chefs d’entreprise2 0921,91 8431,7
Cadres et professions intellectuelles supérieures10 9599,910 2939,4
Professions intermédiaires15 11513,715 38714
Employés17 82616,119 12717,4
Ouvriers11 47310,413 46812,2
Retraités22 22420,122 37920,3
Autres personnes sans activité professionnelle30 94528,027 48825,0

 2016%2011%
Ensemble133 755100133 327100
0 à 14 ans23 00717,223 31217,5
15 à 29 ans38 12928,538 71429,0
30 à 44 ans24 68618,525 20218,9
45 à 59 ans22 11416,521 91116,4
60 à 74 ans16 14112,114 51410,9
75 ans ou plus9 6797,29 6747,3

 2016%2011%
Ensemble32 10710032 652100
Couples avec enfant(s)11 85536,912 39538
Familles monoparentales8 00824,97 46522,9
Hommes seuls avec enfant(s)1 0903,41 0133,1
Femmes seules avec enfant(s)6 91821,56 45119,8
Couples sans enfant12 24438,112 79339,2

 Nombres de ménagesPopulation ménages
2016%2011%20162011
Ensemble64 84310063 151100129 957129 516
Ménages d’une personne30 302
46,728 11544,530 30228 115
Hommes seuls13 30220,512 01019,013 30212 010
Femmes seules17 00026,216 10525,517 00016 105
Autres ménages sans familles2 6374,12 6014,16 1886 356
Ménages avec famille(s) dont la famille principale est :31 90449,232 43551,493 46795 045
Un couple sans enfant12 19518,812 74620,224 89826 205
Un couple avec enfant(s)11 82318,212 34419,547 40348 959
Une famille monoparentale7 88612,27 34511,621 16619 882

Conception graphique Florian Martin | 2020